Nucléaire, non merci

2014_004 Narbonne

Une poubelle nucléaire à proximité de Narbonne ?

MALVEZY

Depuis les débuts du programme électronucléaire, en France, les écologistes se sont opposés à cette industrie. Nous la jugeons dangereuse, sur les plans de la santé publique, de la santé des travailleurs et de la géopolitique. Qui plus est, ce que nous dénonçons depuis le début apparait au grand jour : le cout réel de l’exploitation des centrales est inconnu mais certainement très en deçà du prix de vente du kW/h par EdF.

Quant à la question des déchets générés par cette industrie, personne n’a de réponse satisfaisante pour les milliers d’années d’existence morbide qu’ils vont avoir.

Depuis de nombreuses années, les militants antinucléaires du Narbonnais tentent d’alerter la population sur les dangers de l’usine de Malvezy, aux portes de la ville et des villages (Moussan, Cuxac…). Quelques épisodes ont mis l’usine sur le devant de scène comme les ruptures de digue de 2004 et 2006. Ensuite, elle retourne dans les oubliettes de la routine et les militants ont l’impression de prêcher dans le désert.

Pourtant, l’actualité récente du projet de traitement des effluents nitratés par le procédé Thor a mis le site sous les projecteurs. A cette occasion, de nombreux narbonnais ont saisi sa réalité. Pour faire de l’électricité avec le nucléaire, il faut de l’uranium. De l’uranium purifié puis enrichi. La première étape se passe ici : traitement avec de l’acide nitrique et de l’acide fluorhydrique pour obtenir du tétra fluorure d’uranium.

Le tout est générateur de nombreux déchets. Certains sont envoyés dans l’atmosphère et d’autres conservés dans des bassins en attendant qu’on leur trouve une destination finale. Après 50 ans de fonctionnement, l’accumulation est impressionnante : plus d’un million de m3 ! Leur dangerosité ? Circulez, il n’y a rien à voir répondent les irresponsables de l’usine.

Ces quelques lignes ne peuvent suffire pour raconter toutes leurs turpitudes. Ici comme ailleurs, les nucléophiles sont passés maîtres dans l’art de la dissimulation, la maîtrise des éléments de langage, la manipulation des populations…

De nombreuses affaires s’abattent sur l’entreprise AREVA et plus grand monde ne croit en en un avenir radieux pour ses productions. Les riverains prennent conscience de ce qu’ils cotoient et de ce qu’AREVA tente de leur faire subir avec le procédé THOR. Bien sur, nous leur apportons notre soutien et nous participons aux manifestations organisées par les habitants de Moussan. Nous participons également aux actions du COVIDEM (Collectif de Vigilence sur les Déchets de Malvézi).

Alors, dans l’émotion, de bonnes âmes réclament la fermeture de l’usine, sa délocalisation. Nous avons le courage de dire que c’est une vrai fausse bonne solution aux pollutions qu’elle génère. Pour éviter d’avoir des déchets, la seule attitude est d’arrêter d’en produire. Donc arrêtons le nucléaire et nous arrêterons la production de Malvézy. La transition énergétique va se produire, tôt ou tard. Le plus tôt sera le mieux. Par contre, en ce qui concerne Malvézy, nous disons que cela doit se passer sans casse sociale et environnementale. Sans casse sociale pour les salariés qui devront poursuivre une activité sur place, dans la sécurisation du site et sans perte de salaire. Les opérations peuvent durer plusieurs dizaines d’années. Sans casse environnementale car les déchets seront toujours là. Ceux qui pourront être traités devront l’être. Par contre, il en est qui sont bien plus dangereux que d’autres et leur déplacement pourrait se révéler plus néfaste que leur maintien sur place, dans des conditions de sécurité maximale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s