Rapport DURON: Pas de ligne nouvelle Montpellier-Perpignan avant 25 ans. De qui se moque-t-on ?

Le Conseil d’Orientation des Infrastructures de transport a remis son rapport le 31 janvier 2018 à la Ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Europe Ecologie Les Verts prend acte des objectifs généraux affichés pour le soutien des mobilités du quotidien : soutien aux mobilités actives, aux transports urbains, aux projets de RER, au fret ferroviaire et fluvial. Des propositions sont faites pour faire payer la facture aux vrais pollueurs de nos routes. Il est aussi  rappelé l’urgence de l’entretien des infrastructures existantes. Des pistes sont avancées pour préserver le patrimoine des voies ferrées dites secondaires, d’autres pour renouveler les trains d’équilibre du territoire. Enfin, 350 millions d’euros sont promis pour achever le réseau des vélo-routes et voies vertes tant utiles pour développer le tourisme durable et structurer les déplacements cyclables d’agglomération.

Ces intentions sont bonnes, mais concrètement…..

Si, pour notre région,  les projets LGV semblent être écartés  à moyen ou long  terme (de 15 à 30 ans), la commission ne semble pas avoir pris en compte un enjeu crucial.

S’il y a une ligne indispensable à court terme, c’est bien la ligne nouvelle mixte fret – voyageurs Montpellier-Perpignan, et de manière urgente, le tronçon Montpellier-Béziers. Avec la seule ligne actuelle,  quand  le pont levant de Sète se bloquera… ou à l’occasion d’une submersion marine, le trafic ferroviaire régional sera paralysé.

Europe Ecologie Les Verts Languedoc-Roussillon refuse le report programmé de la réalisation de la ligne nouvelle mixte, indispensable maillon manquant pour relier la péninsule ibérique à l’Europe, pour sécuriser le transport, menacé par la montée des eaux sur la ligne historique des étangs, et pour permettre, enfin, le transfert sur le rail des 8000 camions qui traversent notre région chaque jour afin de supprimer la pollution et les nuisances engendrées.

Les gares nouvelles excentrées de Montpellier-La Mogère et de Nîmes-Manduel-Redessan devenant  définitivement inutiles, le projet de gare à Manduel doit être arrêté immédiatement.

Par contre, nous demandons au gouvernement la mise en œuvre rapide du projet utile : Montpellier-Béziers en premier, puis Béziers-Perpignan, en ligne mixte fret-voyageur, pour boucler cet axe européen majeur.

Et dans l’immédiat, puisque aucun crédit régional n’ira aux LGV en Occitanie pendant de très nombreuses années, reportons l’argent prévu sur les transports du quotidien et du fret !

Sibylle Jannekeyn, porte-parole régionale, 06 63 20 43 60

Michèle Comps, secrétaire régionale, 06 83 21 93 28

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s